ANTIFACISMEcommuniques

[communiqué] Solidarité avec Nirina, militante harcelée par l’extrême-droite

[communiqué] Solidarité avec Nirina, militante harcelée par l’extrême-droite

Mardi dernier, Nirina, étudiante à Science Po Lille et militante à Solidaires étudiant-e-s Lille a publié une vidéo sur YouTube dans laquelle elle s’attaque aux fondements idéologiques de la théorie complotiste et raciste du “grand remplacement”. Dès le lendemain, elle a subi une vague de harcèlement misogyne et raciste de la part de l’extrême droite, renforcée par la publications d’articles sur le site néo-nazi “Démocratie Participative”, ce déchaînement de haine ne s’arrête pas et est couplé à de nombreuses menaces.

La fédération Solidaires Étudiant-e-s syndicats de luttes apporte son total soutien à notre camarade Nirina pour les faits énoncés précédemment. L’extrême droite exprime sa haine ouvertement, sans hésiter à utiliser le harcèlement et les menaces à destination des personnes qui démontent leurs théories complotistes. Nous réaffirmons notre engagement antifasciste: ne laissons pas nos camarades subir seul-e-s la violence de l’extrême droite, soyons solidaires et faisons front ! A la fac, sur internet, comme ailleurs, luttons contre leurs offensives, ils ne passeront pas !

Les propos adressés à Nirina sont d’une violence extrême et intolérable en plus de leur évidente illégalité. Ils visent clairement à l’intimider et à la menacer de toutes les horreurs pour la faire taire. L’extrême-droite enchaine les paniques morales où elle prétend défendre la liberté d’expression contre une gauche qui serait hégémonique et en position de la censurer, mais ce sont bien les vagues de harcèlement qu’elle lance régulièrement qui ont pour objectif la censure à tout prix de tou-te-s celles et ceux qui s’opposent à leur idéologie.

Pour rappel, le site “Démocratie participative” est un site néonazi et négationniste apparu en 2017 hébergé aux Etats-Unis. Il diffuse des contenus extrêmement homophobes, racistes, antisémites…, notamment en relayant des théories du complot liées au Covid-19 pendant la pandémie. En 2018, la justice française a ordonné aux fournisseurs d’accès à Internet de bloquer le site, décision justifiée par une menace à l’ordre public en raison de ses contenus « d’une extrême violence et qui exhortent en même temps au passage à l’acte violent contre des personnes en raison de la religion, de l’origine ou de l’orientation sexuelle ». Cependant, le site reste très visité et actif

En 2020, il a été déréférencé par Google après une nouvelle décision de justice, cette fois en reconnaissant que les publications « exhortent à la haine en valorisant, par les mots et l’image, un passage à l’acte terroriste ». Le site est tenu par Boris Le Lay, fiché S et exilé au Japon pour échapper à ses multiples condamnations. Malgré les décisions de justice et le déréférencement du site, notre camarade a enregistré un raid d’un millier de visites venant du site sur sa vidéo.

Par ailleurs, nous vous invitons à visionner les vidéos de Nirina où elle décrypte la filiation raciste et antisémite de la théorie du “Grand remplacement”. 

A l’heure où l’extrême droite gagne du terrain et impose ses thèmes, nous nous désolons du manque de réactions de la part de celles et ceux qui se revendiquent de notre camp social, pourtant prompts à s’exprimer sur d’autres polémiques. La situation politique actuelle exige une réaction collective de l’ensemble de notre camp social pour une action antifasciste concrète et de terrain capable d’enrayer la dynamique de fascisation de la société. Construisons dès maintenant des cadres de mobilisation unitaires pour dégager l’extrême-droite !

Share this post

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *