Vœux de l’intersyndicale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Au moment où Mme Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation adresse ses vœux, nous, organisations syndicales de l’enseignement supérieur et de la recherche(ESR) -engagées dans la lutte pour le retrait du projet de loi sur les retraites- adressons nos vœux pour 2020 à l’ensemble du personnel et des étudiants de l’ESR. Nous souhaitons que nos luttes soient couronnées de succès pour obtenir :

1. Le retrait de la réforme des retraites par points, et le maintien du calcul des pensions sur la base des6 derniers mois ;

2. Une loi de programmation pluriannuelle pour la recherche soutenant un véritable service public de recherche et qui s’appuierait sur :

  • la revalorisation des rémunérations ;
  • un plan pluriannuel de création d’emplois de fonctionnaires, enseignants-chercheurs,chercheurs, ingénieurs, personnels techniques de bibliothèques et administratifs à hauteur de 6000 créations par an pendant 10 ans ;
  • dès à présent, le dégel de tous les emplois vacants ;
  • la fin de la politique de précarisation, en particulier du recours massif aux vacataires, l’ouverture aux vacataires des droits sociaux, et la mise en place d’un plan de titularisation des contractuel·les;
  • une réelle augmentation du financement public de l’ESR : 3 milliards d’€/an pendant 10 ans pour atteindre l’objectif de 1 % du PIB pour la recherche publique et 2 % du PIB pour l’enseignement supérieur ;
  • une augmentation significative des dotations de base des laboratoires de recherche ;

3. La garantie d’un libre accès à l’Enseignement Supérieur pour l’ensemble des bacheliers et bachelières et les mêmes droits pour toutes et tous les étudiant·es, sans discrimination de nationalité et d’âge ;

4. la résorption de la précarité étudiante par une réforme en profondeur et l’augmentation importante immédiate d’au moins 20 % des bourses étudiantes, l’augmentation du nombre de logements en cité universitaire gérés par les CROUS, la baisse du prix des loyers et le gel du prix du ticket restaurant universitaire ;

5. des moyens financiers et humains pour les services de santé universitaires et les CROUS. Ensemble, par la mobilisation et la grève, faisons de l’année 2020, une année de progrès social avec un enseignement supérieur et une recherche publique au service de toutes et tous.

Ensemble, par la mobilisation et la grève, faisons de l’année 2020, une année de progrès social avec un enseignement supérieur et une recherche publique au service de toutes et tous.

Signataires : Alternatives, CGT-FERCsup, CGT-INRA, SNTRS-CGT, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNESUPFSU, SNEP-FSU, Solidaires étudiant-e-s, SUD EDUCATION, SUD RECHERCHE EPST, UNEF

Author: admin